Le DEJPS à la base fédérale UCPA Niolon

le 02/07/2014

NIOLON-1Avec la réforme de la formation professionnelle des moniteurs de plongée, le Brevet d’État d’éducateur sportif option plongée subaquatique a disparu, laissant la place en 2013 au DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse de l’Éducation Populaire et du Sport).

Ce nouveau diplôme d’État permet à son titulaire d’être reconnu comme E4 par le Code du sport.

Ainsi, la formation initiale s’avère plus longue, et la mise en situation professionnelle en structure, beaucoup plus contraignante dans son contenu.

De plus, la plongée étant une activité à environnement spécifique, la formation initiale ne peut être effectuée que par les établissements nationaux du ministère du Sport (CREPS). Les structures plongée (associatives ou commerciales), qui en ont fait la déclaration et qui répondent aux exigences, peuvent recevoir les stagiaires pour leur mise en situation professionnelle. Les heures totalisées par le stagiaire en structure font « partie intégrante » du temps total de formation.

 

NIOLON-2La base fédérale UCPA Niolon, a rapidement pris en compte cette nouvelle mouture et reçoit désormais des stagiaires qui souhaitent se préparer aux unités de compétences de ce nouveau diplôme.

En 2013, trois stagiaires ont effectué leur mise en situation sur la base fédérale. Deux suivaient la formation complète, le troisième ne devait passer que l’UC4, car déjà titulaire du BEES1.

Cette année, 6 stagiaires sont accueillis pour leur stage en structure. La particularité cette année, réside dans le fait que ces stagiaires proviennent d’horizons différents :

 

  • cinq d’entre eux suivent la formation au CREPS d’Antibes : deux suivent la formation complète, deux ne suivent que l’UC4,
  • deux suivent la formation complète du CREPS de Montpellier.

Le contenu de cette mise en situation est très précis et assez complexe pour les structures qui accueillent des stagiaires.

Formation à la pédagogie, bien sûr, mais pas uniquement. Se former à l’accueil du public jusqu’à l’animation d’équipe pédagogique est demandé. Des projets sont également à monter par les stagiaires, certains, d’ailleurs, très concrets doivent se mettre réellement en place sur la structure. La formation à l’encadrement de la plongée entre 40 et 60 m fait partie intégrante, ainsi que l’apprentissage de l’action de tutorat auprès de moniteurs en formation.

De plus, les exigences et le contenu précis de la formation peuvent varier sensiblement entre les CREPS, ce qui est normal, les sensibilités pédagogiques et organisationnelles sont très variables d’une région à une autre dans notre activité. Ceci demande une bonne capacité d’adaptation, pour les structures qui souhaitent s’impliquer dans les dispositifs de formation moniteur.

 

NIOLON-3Pour répondre à ces nouvelles moutures et aux demandes des CREPS, la base fédérale de Niolon a mis en place un cursus de stage précis permettant de répondre à l’ensemble des cahiers des charges. La base fédérale a la chance d’avoir dans ses murs 6 moniteurs seconds degrés en permanence sur la saison dont 4 sont particulièrement impliqués sur la formation des moniteurs.

Plutôt que de missionner un formateur pour un ou deux stagiaires DEJEPS qui les suivra du début à la fin, il a été choisi de créer un « groupe de formateurs » dont chacun peut, à un moment ou à un autre être chargé de l’organisation ou du suivi d’une partie de la formation : prendre en charge le projet professionnel, suivre les stagiaires sur la pédagogie, organiser les sorties « plongée profonde »… les autres formateurs arrivant en renfort pour l’encadrement. Des temps privilégiés sont ainsi réservés aux stagiaires, pour leur formation et la préparation aux passages des unités de compétences.

De plus, la base fédérale bénéficie également du soutien du centre UCPA de Cap Croisette, où les stagiaires travaillent plus spécifiquement l’encadrement de l’exploration, le pilotage des bateaux et l’organisation de plongée. Le centre de Triu en Corse viendra, encore, l’année prochaine, renforcer le dispositif.

Cette méthode a prouvé son efficacité ces dernières années avec les stagiaires BEES1 et DEJEPS, car depuis 2009 aucun échec aux examens ou validation n’a été enregistré chez les stagiaires ayant effectué leur stage sur la base fédérale. Le même objectif est fixé cette année, et les moyens seront mis en place pour l’atteindre.


Christophe Benoit
Responsable technique – Base fédérale UCPA Niolon
Niolon@ucpa.asso.fr

Mots-clés de l'article :

Commentaires

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *